vendredi 27 janvier 2017

*** Peindre avec des pommes de terre à la façon de Kandisky ***

Peindre autrement, en détournant des objets de leur utilisation initiale ou tout simplement pour s'amuser de façon un peu inhabituelle est quelque chose que nous apprécions beaucoup à la maison.
Ainsi, remplacer les pinceaux par des cubes en bois, des bouchons de liège ou tout simplement  des Lego est une façon certaine d'amuser ma puce pour un long moment :)
 
Depuis quelques temps déjà, j'envisageais de proposer à Cheindel de peindre avec des aliments (de préférence défraîchis car je suis contre le gâchis ^^ ) notamment des pommes de terre. Or, je désirais lui proposer une création unique et originale qui la marquerait. Alors, plutôt que de rester dans le traditionnel tampon-patate (qui soit dit en passant remporte toujours beaucoup de succès auprès de nos bambins), je cherchais activement une idée .. Et puis d'une chose à une autre, j'ai un peu mis tout ça de côté en pensant que l'occasion de peindre de cette façon se présenterait bien assez vite.
 
"Vite" n'est peut-être pas le terme qui serait le plus adapté, mais l'opportunité de peindre avec des pommes de terre finit bien par arriver. Et c'est en parcourant le blog de ma copi'net Kimie (coucou Kimie :) ) que je suis tombée sur un article où elle revisitait avec sa puce l'œuvre du célèbre Kandisky. Vous pouvez retrouver son article ici.
Je suis donc partie dans la même optique puisque j'ai proposé à Cheindel de s'inspirer de ce modèle pour pouvoir créer le sien.

 
Mais avant de poursuivre, je vous montre l'œuvre Originale de l'auteur:
 
Carrés avec cercles concentriques - Vassily Kandinsky - 1913
 
Avec Cheindel, nous avons commencé par parler du tableau, le décrire (les couleurs, les formes) et je lui ai demandé ce qu'elle en pensait. Si elle le trouvait beau ou pas. Sa réaction fut juste adorable: "A l'école aussi je fais des ronds avec des gros feutres mais moi je dépasse pas" (#motsdenfants)
Bon pour ce qui est de dépasser on en reparlera .. '^^
 
Pour reproduire cette œuvre nous avons utilisé:
 
- 4 feuilles blanches de format A3 ( IKEA)
- plusieurs couleurs de gouache
- 3 pommes de terre de tailles différentes: une petite, une moyenne et une grosse
- du papier coloré (HEMA)
- plusieurs assiettes en carton
- un crayon papier
- un compas
- une paire de ciseaux
- une règle
- un stick de colle (mais nous avons fini avec de la colle liquide et je préconise plutôt cette dernière)
 
Dans un premier temps, il suffit de commencer par tracer un quadrillage composé de cinq colonnes et trois lignes sur chacune des feuilles blanches: trois feuilles destinées à la séance peinture et la dernière dédiée à la création finale. Ensuite, on coupe les pommes de terres en deux dans le sens de la largeur et on prépare plusieurs assiettes en carton remplie de gouache. Je précise le contenant de la gouache car dans une simple palette, l'enfant ne pourra pas plonger et imbiber entièrement sa patate de peinture.
 
Pour des raisons pratiques, j'ai choisi d'étaler cette longue activité sur deux séances distinctes et de préférence pas le même jour. Ainsi, le moment de détente a-t-il pu être exploité au maximum sans voir apparaître un quelquonque énervement ou signes d'impatience de la part de ma puce.
 
En découvrant le matériel créatif, Cheindel a littéralement bondit de joie !! Elle aime tant peindre (surtout quand les quantités sont importantes) qu'elle eut du mal à contenir son impatience et voulu commencer de suite... Si je l'avais suivi, elle n'aurai sûrement pas peint de jolis cercles colorés ^^.
 [Je précise quand même que notre activité s'est terminé en séance de peinture libre :) et qu'elle aura duré presqu'aussi longtemps que la première partie.]
 
Cheindel a d'abord rempli son premier tableau par de grosses empreintes de pommes de terre. Puis elle a enchaîné sur le second tableau avec les pommes de terre moyennes pour finir par les plus petites.
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il lui fut plus aisé de peindre avec les pommes de terre de petites tailles ... Et elle eut plus de mal avec la grosse pomme de terre. Cette dernière lui glissait souvent des doigts ce qui fit qu'elle eut du mal à créer des empreintes bien nettes. Elle fit quelques efforts mais cela resta assez difficile pour elle.
 
Une fois la séance peinture terminée, nous avons mis nos tableaux à sécher et avons laissé place à la création libre :) Un moment qu'elle a beaucoup apprécié ..!














 
 Pour la deuxième séance créative, il a suffit de découper des rectangles dans du papier coloré de même dimension que les cases du tableau de la dernière feuille blanche. Une fois cette étape effectuée, Cheindel a pris beaucoup de plaisir à les coller et voir peu à peu apparaître son tableau.

Je précise qu'il est plus pertinent d'utiliser de la colle liquide qu'en stick car les feuilles colorées ont facilement tendance à se détacher sur les bords ... Il en va de même pour les cercles de peinture.

Les empreintes de pommes de terre ont été collées par ordre de grandeur en commençant par les plus grandes. J'ai (essayé) d'expliquer à Cheindel qu'il serait plus joli de mettre des cercles qui ne soient pas de la même couleur que la case colorée .. Au début peu réceptive, elle a commencé par coller ses premières empreintes en associant les couleurs mais après un essai en les mélangeant cela lui a beaucoup plu! Et c'est pleine de bonne volonté qu'elle a joué le jeu et a fini son collage.

Le rendu final est coloré, vif et vraiment très joli. C'est simple il capte de suite le regard ! :)
Ma puce a adoré réalisé son mini chef d'œuvre et c'est avec un contentement non dissimulé qu'il a rejoint un des murs de sa chambre.



 
 
 


 
 


 
 
 
Durée de l'activité: deux fois trente minutes
Age de Cheindel: 3 ans et 1 mois. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire