lundi 15 mai 2017

*** Le printemps revisité avec des playmais et de l'aquarelle ***

Lorsque nous avons reçu cette grosse boîte de Playmais, j'ai failli m'évanouir (coucou mami D)..!
Moi qui ais en horreur ces petits flocons de maïs colorés, j'en ai pris pour mon grade huhu
Cheindel n'est pas du tout du même avis puisqu'elle les adoore ... !! Que ce soit pour créer des personnages loufoques et imaginaires ou tout simplement agrémenter ses dessins, elle prend un malin plaisir à les manipuler. Je suis donc bien obligée, de temps en temps, de ressortir cette grosse boîte rose pour lui faire plaisir ...
 
Tout récemment, et alors que je faisais un peu de rangement, Cheindel a subtilement subtilisé la boîte de Playmais que j'avais rangé au fond d'un placard #mèreindigne. Elle a joué avec un long moment  en a mis partout avant de m' "inviter" à lui préparer une activité Rose et mettant en scène ces petits flocons colorés. Bien que je n'aime pas ça du tout, j'ai tout de même joué le jeu pour lui faire plaisir .
Je lui ai donc proposé de choisir entre: la fabrication d'une princesse en Playmais et la réalisation d'un paysage printanier inspiré de nos dernières promenades.
Le choix a été rapide et c'est ainsi que Cheindel s'est retrouvée à réinventer la nature en Playmais et aquarelle.
 
 
 
Le matériel utilisé:
 
- Une grande feuille blanche de format A3 (Ikea)
- Une palette de peinture Giotto
- Un petit récipient d'eau
- Des Playmais roses, violets, rouge et blancs (Amazon)
- Une éponge humide
- Une feuille noire type Canson
- Feutres multi-surfaces Décormétal et Décormatérial blanc et argent
- Une paire de ciseaux enfant (Action)
- Un tube de colle
 
Préparation:
 
 Avant de proposer cette activité à Cheindel , j'ai effectué plusieurs préparatifs. Tout d'abord, j'ai délimité sur la feuille blanche, à l'aide d'un crayon papier, trois zones à peindre: une en verte pour la partie Terre, une en bleu pour la partie Mer et une dernière en bleu claire pour la partie Ciel.
 
Ensuite, j'ai tracé des bandes blanches, à l'aide du feutre blanc Giotto DécorMatérial, sur la feuille noire. Le but étant de créer le squelette du futur cerisier que ma puce devrait découper puis imaginer. 
 
Enfin, j'ai fait le choix de couper les Playmais en deux à l'aide d'un petit couteau, afin que le rendu sur la feuille soit plus joli (astuce vue sur le blog Le pays des merveilles).
 
Après quoi, j'ai rangé le tout dans un coin pour ne placer devant ma puce que la feuille blanche et la palette de peinture.
 
Déroulement de l'activité:
 
En commençant l'activité, Cheindel ne savait pas du tout quel serait le rendu final. Je lui ai juste dit qu'il s'inspirerait de nos promenades et qu'il rentrerait bien dans ces deux critères: le rose et les playmais. C'est donc confiante et enjouée qu'elle a commencé à peindre. Elle a bien respecté le code couleur fixé et a même agrémenté la partie Ciel de quelques touches de blancs pour représenter les nuages. Durant toute cette séance, Cheindel a tenu à ce que je reste près d'elle pour écouter le récit qu'elle faisait de nos promenades. Cette initiative m'a beaucoup touché d'autant plus que, comme moi, ma puce est solitaire et un peu "sauvage". Nous avons passé un très bon moment ensemble, à discuter nature, promenade et famille <3
Cette première séance aura duré un bon quart d'heure, après quoi Cheindel s'est sentie d'attaque pour passer à la seconde étape de son bricolage.
 




 
 
Pour cette étape, il a fallu manier avec dextérité les ciseaux. J'ai exprès mis en place ce petit procédé afin de l'encourager dans ses efforts de découpage. Si vous nous suivez sur Instagram ou ici depuis un moment, vous devez savoir que ma puce a quelques difficultés à manipuler les ciseaux. C'est pourquoi, lorsque c'est possible, j'essai de glisser un tel exercice dans le cadre de nos petites bricoles. Pour cette étape, je ne vous cache pas que ma poulette a eu du mal à garder sa patience et à aller jusqu'au bout de son découpage. J'ai donc dû l'aider à finaliser ses dernières branches.
 
Une fois sa peinture complètement sèche, Cheindel s'est attelée au montage puis collage de son cerisier. Elle a choisi de placer son arbre sur le côté gauche de la feuille et je dois dire que le rendu est plutôt pas mal. Le collage des branches a été un peu plus long et a demandé patience, application et précision. Il fallait, en effet, enduire intégralement de colle les petites branches pour éviter qu'après collage ça ne fasse des cornets. Les débuts ont été périlleux, mais au final ma grande poulette a su bien se débrouiller :)
 


Dessiner des escargots pour rendre son cerisier plus réaliste ^^


 
 
L'étape des Playmais a débuté le jour même mais a, finalement, été reporté au lendemain. Après trois quart d'heure d'activité, les capacités d'attention et de concentration de ma puce étaient épuisées ...
Mais le lendemain, c'est d'attaque et pleine de bonne volonté qu'elle s'est appliquée à coller les Playmais sur le cerisier. Si vous ne connaissez pas les Playmaïs, le principe est très simple: il suffit simplement d'humidifier un peu vos flocons à l'aide d'une éponge mouillée pour pouvoir ensuite les coller sur votre feuille ou entre eux (figurines en 3D). Faites bien attention à ne pas "écrabouiller" vos Playmaïs au moment du collage, et le tour est joué ;)
 Ces flocons peuvent être utilisés dès le plus jeune âge (sous surveillance d'un adulte) et plaisent beaucoup aux petits enfants. D'origine naturelle, ils ne sont pas toxiques et ne représentent donc aucun danger pour la santé.
 
Pour le collage des Playmaïs, j'ai laissé Cheindel s'occuper, seule, en toute autonomie afin de pouvoir consacrer un temps de jeux avec son petit frère. Comme vous pouvez le voir, elle a essayé du mieux que possible de se rapprocher de la réalité. Des fleurs sur les branches, dans les airs mais aussi au sol ... ! Une initiative qui m'a agréablement surprise je dois dire :), je ne savais pas que ma puce était si  bonne observatrice ...
 
Au final, on se dit tous à un moment ou à un autre: que c'est bon de les voir grandir !!
C'est ce que j'ai pensé à ce moment là :)
 
 
 

 
 

 
La peinture de ma puce est très jolie et lui plaît énormément ! Elle a tenu à l'accrocher près de son oranger en empreinte de main que je vous présentais ici, et je dois dire que le rendu est plutôt pas mal ! Qu'en pensez-vous ?
 
Et pour encore plus de partages, retrouvez nous sur Instagram Momandstudies ou encore sur notre page Facebook Mom and studies
 
Age de Cheindel: 3 ans et 4 mois.
Durée de l'activité: première séance: 3/4 heures et seconde séance: environ 10 minutes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire